Comment déplacer le cavalier aux échecs ?

Tout savoir sur les cavaliers aux échecs

Ce qui se passe sur un échiquier est bien complexe et l’une des pièces les plus difficiles à appréhender semble être le Cavalier. Il faut dire que cette pièce a une manière particulière pour se déplacer d’une case à une autre. La position de départ du cavalier dépend de la couleur des pièces que vous avez choisies. C’est-à-dire b1 et g1 si vos cavaliers sont blancs, et b8 et g8 s’ils sont noirs.

Si vous vous intéressez à maîtriser les règles d’échecs, il est important de maîtriser les mouvements du cavalier aux échecs, une pièce importante sur le plateau de jeu.

Tout savoir sur le déplacement du cavalier dans un jeu d’échec

Si vous êtes débutant, il y a quelques règles à maîtriser lorsque vous souhaitez jouer aux échecs. Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’y a qu’une seule pièce qui a le droit de passer par-dessus vos pièces, mais aussi celles de votre adversaire : il s’agit du cavalier.

Il est souvent représenté par une tête de cheval et se positionne au départ entre la tour et le fou. Chaque joueur possède deux cavaliers au début du jeu. Leurs places sur l’échiquier dépendent comme nous l’avions évoqué plus haut, de la couleur des pièces dont vous avez hérité.

Le cavalier fait toujours un déplacement en « L » sur l’échiquier. C’est ainsi qu’il saute les cases en bougeant trois fois de façon horizontale et une fois à la verticale ou trois fois vertical et une fois horizontale. Tout dépends du mouvement que vous souhaitez jouer.  Notons que cette manière de se déplacer peut se faire dans n’importe quelle direction sur le plateau : en avant, en arrière, à gauche ou à droite. Ainsi, lorsqu’il est bien positionné, il a la possibilité de bouger dans huit directions différentes sur le plateau de jeu.

Les cavaliers aux échecs se déplacent toujours en L

Le déplacement des cavaliers aux échecs s’effectue toujours en « L ». Les points verts vous aide à mieux comprendre les positions sur lesquelles peut aller le cavalier.

Il bouge en sautant les cases, même si elles comportent votre pion, roi, dame, fou, mais aussi les pièces adverses allant d’une case blanche à une case noire, ou en sens contraire selon la disposition du plateau de jeu.

La raison pour laquelle cette pièce est si importante au jeu d’échecs, c’est qu’il peut manger les pièces de votre adversaire. Pour que l’un de vos deux cavaliers arrive à manger les pièces de votre adversaire, il est nécessaire de le placer de telle sorte qu’en bougeant (de sa façon si particulière en L), il puisse tomber sur le pion visé.

Notons que si votre cavalier saute un pion adverse cela ne compte pas, c’est-à-dire que le pion est sauf. Rappelons enfin qu’il peut sauter aussi bien ses propres pions que les pions adverses.

Echiquier présentant un cavalier seul

Si les étoiles étaient une pièce, alors le cheval pourrait sauter au-dessus d’elles pour effectuer le mouvement en « L »

Astuces pour bien utiliser votre cavalier

Sachez que le cavalier a la possibilité de se rendre dans les cases se trouvant juste à côté de lui en diagonal. Pour ce faire, puisqu’il ne peut que se déplacer en L, il lui faudra deux coups pour se retrouver dans la case en diagonale ciblée de sa position initiale.

Exemple : votre cavalier se trouve en position e4 sur l’échiquier, et vous souhaitez l’amener dans la case d3. Il faudra d’abord réaliser un 1er coup et déplacer la pièce en dessinant un L jusqu’à la case c5 pour un 1er coup. Pour le 2e coup, la pièce bouge en traçant un autre L pour se retrouver cette fois en d3 comme voulu.

Apprendre en ligne
Si vous souhaitez vous entrainer à utiliser le cavalier en live, rendez-vous sur les leçons gratuites de lichess.org

Concernant les cases se trouvant juste à côté du cavalier, mais sur la même ligne, il faudra trois coups pour y arriver. Pour notre cavalier en e4, pour se retrouver en e5, il faudra par exemple aller en f6 pour le 1er coup en L, en d7 pour le 2e coup, avant de pouvoir venir en e5 pour le dernier coup, toujours en bougeant en L. Plus votre cavalier devra aller loin, et plus il faudra de coups. Alors pour les cases se trouvant deux fois en diagonale, il faudra quatre coups toujours en L.

Quelles stratégies adopter avec le cavalier ?

L’importance du cavalier dans un jeu d’échecs dépend de la manière dont vous parvenez à le gérer. Sinon, il s’agit d’une pièce mineure dans ce jeu ; et de sa position dépendra sa valeur. Placés à côté du fou au début du jeu, les deux pièces « cavaliers » ont une valeur à peu près équivalente.

Cependant, cette pièce s’affaiblit souvent au fil de la partie et fait partie des 1ers pions à disparaître le plus vite de l’échiquier, même s’il est souvent le 1er à entrer en scène.

Dans l’histoire des jeux d’échecs, il y a de nombreuses ouvertures célèbres, qui commencent par un déplacement du cavalier. C’est le cas par exemple du « début Réti », de la « défense Nimzowitsch du pion-roi », ou encore des « défenses indiennes », etc. Le cavalier peut être une pièce très importante pour engager des stratégies de jeu redoutables.

Alors, si au début de la partie, les cavaliers se retrouvent en bordure du plateau, il faut savoir que vous en tirerez bien plus partie lorsqu’ils se retrouveront plus au centre de l’échiquier. En effet, à la vue de la façon dont cette pièce se déplace, au centre, ils pourront contrôler jusqu’à huit cases, alors que dans un coin ou en bordure, ils ne pourront en contrôler que 2 ou 4 au maximum.

Quelle notation algébrique pour le cavalier aux échecs

Quand on parle de notation algébrique, il est question d’un système qui décrit chaque coup joué sur un échiquier. Selon la notation officielle de la Fédération internationale des échecs, la notation algébrique en français pour le cavalier est indiquée par la lettre C, la 1ère lettre du mot.

C’est pareil pour la plupart des langues, et c’est ainsi qu’en espagnol, on parle de caballo, pour désigner un cavalier alors la notation algébrique est également C. Il s’agira de la lettre N en anglais, K pour le russe et S pour l’allemand.